Lesdain

Lesdain
Curieux village que celui de Lesdain où une bonne partie des habitants pratique le même métier : celui de pépiniériste. Sans doute, il y a-t-il d'autres pépinières un peu partout en Wallonie mais nulle part avec une telle concentration. 


Lesdain remonte à la plus haute antiquité. On y a retrouvé des traces d'habitation de quelque 3500 ans avant J-C. Un autre bâtiment de l'époque romaine fut fouillé au lieu dit "la sucrerie". Cette occupation pourrait avoir donné son nom au village "Lesdinium" dit habitation.

Une autre source nous informe également qu'en 977, Lesdain était orthographié 'Ledinium ou 'Lesdinium', les historiens considèrent qu'il s'agissait d'une mauvaise altération successive de 'Landinium' dont le radical 'Landa' désigne une plaine inculte couverte de broussailles. A l'époque romaine, on retrouvait le nom 'Landain' signifiant lande, terre inculte couverte de bruyères. En 1314, Lesdain est indiqué 'Lesdeng' sur la carte de Notre-Dame de Tournai.

A l'origine, Lesdain était constitué essentiellement par un vaste massif forestier, occupé par les civilisations préhistoriques. Ce constat fut confirmé par les fouilles qui ont mis à jour des murs en silex dessinant un bâtiment de ferme, des tuiles brûlées et les restes d'un incendie. Les découvertes (habitat, matériel lithique et céramique) ont permis de situer l'occupation de cette civilisation au néolithique final. 

Par la suite, on y avait aussi découvert des traces d'une civilisation gallo-romaine. L'histoire suivant son cours au même titre que les autres villages, un jour Lesdain devint la capitale des pépiniéristes. 



Cette profession trouve son origine au 17è S. Il est possible que la proximité des grands bois ait incité les habitants de Lesdain à faire des semis ou de jeunes plants pour servir au reboisement lors d'un défrichement.



Au début, on peut penser que les pépiniéristes de l'époque récupéraient les jeunes pouces dans le massif forestier pour les cultiver. Ensuite, ils produiront des plants forestiers par semis à partir des graines récoltées sur les différentes espèces composant le massif.  Mais la vraie pépinière d'arbres variés n'a dû commencer qu'au début du 19 éme siècle.

Vers 1830 les agriculteurs s'orientaient aussi vers la production de plantes créant des entreprises commerciales à la base des pépinières actuelles. En 1850, les cultures étaient orientées sur la production d'arbres fruitiers et les pépinières prenaient leurs extensions. 
Toutefois, vers 1930, à la suite de la crise et à la fermeture de la frontière française, les pépiniéristes ont dû se diversifier pour survivre. Certains se spécialisent sur la production de fraises, d'autres sur la production de fruits qui engendra l'apparition des premiers vergers.  Un marché quotidien se tenait sur la place du village. Il fut supprimé à la suite de difficultés administratives. Une fête de la fraise s'y tenait également chaque année.



A l'époque carolingienne, une dame, riche propriétaire, fit don du village à l'Abbaye Saint-pierre de Gand. Le don fut confirmé par Godefroid le captif. Le village passa entre les mains de divers seigneuries pour finir sous l'un des Chastel. Au milieu de Lesdain, à la rue des Roses, s'élève encore une aile d'un château qui semble d'après ce qui reste, être d'époque classique, non loin de la rue du château...

Comme toutes les églises (et moulins) de notre entité, celle-ci fut dynamitée lors du premier conflit mondial et puis rebâtie au même endroit. Celle-ci, en style néo-roman, est due à l'architecte Dufour. Elle est décorée de peintures marouflées représentant des épisodes de la vie du Christ et l'Evangile. 



En mai 1940, lors de l'invasion allemande, un avion s'écrasa derrière le village dans les pépinières non loin du lieu dit "Vert Bosquet".


En 1978, le Groupement des pépiniéristes de Lesdain était créé, avec pour but principal d'assurer la promotion et l'amélioration de leurs productions. Ils organisent chaque année une exposition de roses, nécessitant près de 10.000 fleurs.  Celle-ci se déroule au coeur même du village, sur la place baptisée rue des pépinières, le premier week-end de septembre. 


  Fête de la Rose

On cultive à l'heure actuelle des plantes qui s'en vont un peu partout dans le monde, tant l'excellence des jeunes plants est reconnue et la main d'oeuvre spécialisée. Le terrain lourd et fortement travaillé est propice à l'enracinement des plantes.



Au fur et à mesure des années, le petit village avait déjà perdu son enseignement primaire. Seul subsistait une école maternelle. Depuis 2006, l'école s'est tourné vers l'enseignement en immersion linguistique. Vu le succés de la formule, l'école a repris vie et va prochainement s'agrandir afin d'accueillir nos chers écoliers. 

La fancy-fair de l'école se déroule le week-end de pentecôte, date correspondant à l'ancienne ducasse du village aujourd'hui  disparue en même temps que le dernier café.  

Le village posséde encore sa bibliothéque. Celle-ci se trouve prés de l'église, sous la maison des associations. Elle est ouverte le vendredi.... 


LIENS

 

 Visite au jardin de roses anciennes
(Pépinières Emile Foucart)

      Album photos              

 Groupement des Pépinièristes de Lesdain

lesdain.net

Site de la fête de la rose Fête de la rose
 Le jardin des roses anciennes  Jardin de roses

Le circuit des pépinières


 
brunehautnet.fr.gd
Publicité
 
METEO
 

Météo gratuite, séjours et forum Belgique - Meteosun.com
 
 
 
L'annuaire fr.gd
L'annuaire fr.gd...
Recherche personnalisée
 
Aujourd'hui sont déjà 1 visiteurs (31 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=