La Pierre Brunehault

La pierre Brunehault

 La pierre Brunehault, symbole de l'entité de nos communes, est un menhir situé sur le village de Hollain, sur le site dit des "Six chemins"



C’est probablement l’un des plus beaux et des plus réguliers parmi ceux qui subsistent en Belgique. Il est positionné à 35 mètres au-dessus du niveau de la mer. C’est une immense pierre en forme de trapèze, la pointe tournée approximativement vers le Nord. Sa hauteur est de 4.25 mètres maximum sur environ 3 mètres de large et d’une épaisseur de 0.55 à 0.60 m. Le poids total de la pierre pourrait être évalué à 22-23 tonnes.


La face au couchant (orienté Ouest), lavée par les pluies est luisante et polie. Le côté opposé est piqueté de petits trous et possède quelques grandes rainures qui pourrait faire penser qu’à une certaine époque elle a servi de polissoir. Sa face enterrée est d’environ 2 mètres, ce qui porte sa longueur totale à environ 5.90 mètres.


Le mégalithe est planté sur un plateau élevé d’où on peut distinguer les clochers d’une dizaine de villages lorsque l’endroit est bien dégagé. De la table d'orientation vous pouvez aisément aperçevoir les églises de Lesdain, Bléharies, Hollain, Jollain, Saint-Maur...la tour de l'abbaye de Saint-Amand en France. Le panoramique est impressionnant ! 




A l’époque de son enfouissement, nul ne sait comment était cet entourage. La pierre se trouve à quelques 150 mètres de la Chaussée Romaine Bavai-Tournai. Autrefois elle était accompagnée d’arbres prestigieux que l’âge a vaincu…récemment une rénovation du site a fait retrouver à ce symbole le lustre d'antan.



Mais comment a-t-elle été amenée à cet endroit ? Par radeau sur l’Escaut tout proche ou sur rouleaux comme au tant de l’Egypte ancienne ?




Le nom de cette pierre a été donné récemment à la nouvelle commune issu des fusions en 1977 : les bourgmestres de l’époque ne parvenant pas à s’entendre sur le nom de la nouvelle entité, s’arrêtèrent sur celui de Brunehaut, sans L.



On n’a trouvé jusqu’à présent aucune tombe au pied des menhirs tandis que les dolmens sont des chambres funéraires. Est-elle un monument religieux ou un mémorial ? Ce qui est certain c’est qu’elle n’est pas d’origine celtique. Les celtes étant venus dans nos contrés bien après sa « plantation». On peut penser que le mégalithe ait servi, de point de visée pour établir des moyens de communication (borne).

Que par la suite cette pierre mystérieuse ait été un lieu de réunion ou de manifestation religieuse est dans le domaine du possible.

Notre pierre Brunehault serait donc d’un âge respectable, soit la fin du Néolithique ou environ 3500 ans du temps présent. En conclusion, on sait peu de choses de la Pierre Brunehault.

Elle est en grés landénien, venant d’une carrière du Nord de la France. La pierre qui était debout à l’origine, se pencha au cours du 18 siècle. Il y a bien eu une tentative d’enlèvement de celle-ci sous Bonaparte, en vain. 

Sous l’administration de Bonaparte, on voulut en faire une pierre d’écluse à Bléharies sur l’Escaut. Tous les travaux pour l’enlever n’aboutirent à rien et l’on abandonna l’entreprise. L’aptitude de la pierre à se défendre pourrait encore expliquer la malédiction qui frappera ceux qui voudront aiguiser leurs couteaux ou leurs outils sur la pierre Brunehault. Son relèvement actuel date de 1819. Elle fut redressée avec l’aide de plus de 1000 personnes.

Son nom est probablement dû à sa couleur (brune)et à sa hauteur (haut), la Pierre Brune Haut.

Traditions et légendes autour de la pierre Brunehault

Deux récits ont eu cours dans nos villages sur l’Histoire de cette fameuse pierre, le premier étant de nature religieuse, le second se référant à l’histoire.

Le récit le plus merveilleux avait la Vierge pour protagoniste. Apprenant qu’on allait élever à Tournai une cathédrale qui lui serait consacrée, elle voulut y apporter la première pierre. Voyant que les fondations sortaient déjà de terre, de dépit, elle laissa tomber la pierre qu’elle portait dans son tablier. Celle-ci se planta en terre à Hollain. Prenant son élan pour regagner le ciel, la Vierge posa le pied sur la pierre, à mi-hauteur, du côté ouest, et y laissa son empreinte….. 




l'empreinte de la vierge....


C’est du reste un objet sacré; que le ciel vous préserve d’aiguiser votre couteau contre la pierre; soyez sûr que vous le perdrez ou que celui-ci se tournera contre vous-même…la pierre porte plusieurs déchirures qui laisse penser que les profanateurs ont été punis…

Dans une autre version, la chute de la pierre n’était pas due au dépit de la Vierge, ce genre de sentiment ne pouvant sans doute pas lui être prêté, mais au fait que son tablier se serait déchiré sous le poids du fardeau…

On racontait encore une histoire d’un genre plus sérieux. Au terme de la querelle qui l’avait opposée à la reine Frédégonde de Neustrie et à sa famille, la reine Brunehault d’Austrasie fut condamnée en 613 à une mort horrible. Attachée par les cheveux à la queue d’un cheval fou, elle mourut dans les premiers moments d’une course qui ne devait connaître son terme qu’à Hollain. On éleva la pierre Brunehaut l’endroit où son cheval s’était arrêté avec le corps déchiqueté de la reine.




La Pierre Brunehaut a suscité bien des récits et légendes…..mais comme bien d’autres avant nous, laissons-nous prendre au piège de notre imagination ! 



Texte conçu à partir de la brochure disponible à la Bibliothéque de Bléharies " La Pierre Brunehault et le site des six chemins". Ouvrage réalisé avec le concour de Pierre BRUNO, Henri DELERIVE, Griet DESTATSBADER, Jean-Luc DUBART et Pierre Mory. Avril 1994 . 


 

 
brunehautnet.fr.gd
Publicité
 
METEO
 

Météo gratuite, séjours et forum Belgique - Meteosun.com
 
 
 
L'annuaire fr.gd
L'annuaire fr.gd...
Recherche personnalisée
 
Aujourd'hui sont déjà 7 visiteurs (14 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=