Rongy en images

Rongy...d'hier à aujourd'hui....
Vue aérienne de l'église et du village dans les années 50
Le clos "Henry Gérard" n'est pas encore construit...et bien d'autres constructions !


L'église Saint-Martin en 2008

et dans les années 50

et vers 1900...le perron a bien changé !

 Le 20 octobre 1918, les Allemands, qui avaient miné le clocher depuis plusieurs mois, le font sauter, et détruisent du même coup notre belle église. Ils détruisaient systématiquement les points d'observation qui auraient pu servir à l'ennemi, ici, les alliés qui libéraient notre pays. 
Côté sud après l'explosion

Côté nord

Dans les ruines on retrouve intacte une cloche, la plus petite. 
Les deux autres sont détruites. La grosse datant de 1770. La moyenne et la petite de 1787. 
Inscription sur la petite : "L'an 1787, j'ai été bénite par Maître Pierre, François, Joseph Crombez, pasteur, et nommée Marie, Ghislaine, par Messire Baudry, Nicolas, Louis, Marie, Ghislain, baron de Roisin, seigneur de Rongy et de Lecelles et Dame Marie, Anne, Joseph, Floe, Adélaïde, baronne de Roisin, Comtesse de Rodoan ". 
Elle fut malheureusement refondue, lors de la remise des trois nouvelles cloches le 3 Août 1924.

Suite à cette explosion, le bâtiment a beaucoup souffert. 
Par contre le retable a bien résisté excepté quelques déchirures dans la belle toile de l'Adoration des Mages. 
Ce tableau a été restauré à l'Ecole Saint-Luc de Tournai.

Cette église nous donne l'impression d'une petite cathédrale !
Son mobilier, mis à part les deux autels latéraux, provient de l'église des Carmes à Tournai. 
Ces biens saisis à la Révolution de 1789, vendus sur la place publique de Tournai, furent rachetés par le chanoine de Roisin, qui les offrit à l'église de Rongy. 
Cette église fut conçue, par son ampleur et son style, comme un écrin digne de son contenu. 
L'autel est daté de 1703. Le banc de communion de 1701.
 Le tout fut démonté en 1920 et remonté en 1924 par deux artisans ébénistes de Rongy : Charles Nafteux ( 1872-1965) et François Bara (1838-1939). Tout ce mobilier fut classé, comme monument, en raison de sa valeur historique et artistique, par Arrêté royal du 4 février 1977.



La petite place face à l'ancienne cure en 2008...

en 1990

Vers 1925 avec le monument aux morts qui a été déplacé au cimetière tout proche. Le presbytère est acquis par la Fabrique d'église en 1832. C'étai à l'origine une maison sans étage en forme de L, du 18 éme siècle. Une partie de l'ancienne bâtisse a été maitenue. A voir les briques d 18 éme siècle et à l'intérieur les boiseries et la grande salle du 18 éme siècle. Au soupirail de cave nous aperçevons un "étripe-loup" d'époque également. En 1860, une restauration malheureuse supprima la petite partie du L, et l'on construisit un étage. Le niveau de la rue ayant été abaissé suite à l'exploitation des sablières, il a fallu six ans à la Fabrique pour venir à bout des réticences du commissaire voyer de l'époque et pouvoir construire enfin le péron qui s'y trouve toujours. Voilà pourquoi vous remarquerez une bande goudronné au bas de l'édifice.

2008---->

Vue d'un autre angle---->1909

Rue du Ponceau en 2008 (petit pont d'une seule travée, enjambant probablement autrefois le fossé qui actuellement passe sous la rue)

qui était auparavant la Place du Monceau ! Sans doute déformé du patois local (Monceau devenu Ponceau). Où il était facile de s'y désaltérer vu le nombre de bistrots...

L'église actuelle vu du Sentier Aimoncamps

la même photo mais en 1937

Le chemin d'Howardries au niveau du cimetière...

la prairie face à la ferme Coppez à laissé place à un verger de poiriers 

Vu de la ferme Coppez vers les années 1920-1925. Il s'agit d'une ancienne propriété des Seigneurs de Rongy, les barons de Roisin. Type de ferme seigneuriale du 18 éme siècle. Propriété de la famille Coppez depuis 1902. Près de cette ferme se trouvait un moulin qui disparut au début du 19 éme siècle.


Les douves du château 


et au début du siècle

Le château de Rongy vers les années 20-25.
 Datant du 18 éme siècle, propriété des barons de Roisin, depuis des temps immémoriaux. 
Par une branche féminine passa aux comtes de Romérée (d'origine espagnole). 
La dernière comtesse à l'habiter fut la comtesse Marie de Romérée (décédée le 20 décembre 1920)

La rue Brigade Piron....


qui était la rue de la Place auparavant ! Photos prise avant 1964. Le nom de la rue de la Place venait du fait qu'autrefois il y avait un terre-plein en face de chez Charles Ghislain, une place, reliée au château par la rue des Bigots actuelle (auparavant rue des Combattants). Au milieu de cette place existait un puits.

Nos estaminets installés le long de la frontière française
"Le pont caillou"



La rue de l'Eglise



le clocher est manquant ! (Photo en 1924)

Rue de l'église, face à la maison Georges Lhoir. 
Cortège organisé pour le centenaire de notre indépendance en 1930
.

La rue du Temple et notre supérette... 

et il y a 50 ans. 

Temple protestant vers 1900. 
Inauguré le 1 novembre 1888. La croix et le coq proviennent de l'église de Lamain près de Tournai (restauré à cette époque).
La cloche viendrait des anciennes écoles.


encore un estaminet de la rue d'Ombrie...


devenu une maison privée

La brigade de gendarmerie a quitté sa caserne de la rue des Berceaux en 2001 lors de la fusion des corps de police. On remarque à droite de la photo une perche semi-ouverte qui sera démontée vers les années 1962-1963. A l'époque le tir à l'arc dans le village avait une place non négligeable. Il y a avait deux tirs à l'arc, l'un vertical et l'autre à la perche horizontale (société Saint-Sébastien).

 la rue des Berceaux vers 1920-1925

 Vue sur la rue Aimoncamps et la ruelle Aimoncamps dans les années 20. 
On aperçoit le " Grand bal ", notre église provisoire de 1919 à 1924. 
Remarquons la maison du 12 éme siècle avec sa belle lucarne frontale et la vieille charette à traction chevaline. 
Le nom "aimoncamps" pourrait provenir du "champ d'Egmont ".


Remerciements à LEBRUN Bernard pour sa collection de photos anciennes des villages de notre entité.


Photos et cartes de nos internautes

La rue des Berceaux



Vue sur la rue du Ponceau
(boulangerie Pennequin)



Rue d'Ombrie
Cortége de la libération aprés 1918








Photo de la troupe théâtrale de Rongy en 1954 jouant " Le Rosaire "
De gauche à droite
Bisman Suzanne - Destrebecq Odilon - Michel Virginie - CAUCHETEUX Camille - Michel Josée - Cornil Pierre - Point Simone - Milhomme Paul - MICHEL Gaston



 

 

Estaminet "BOGE" de la rue d'ombrie




Lutte de jeu de balle face à l'église de Rongy....quelle foule !


 

Remontée ou descente d'une cloche le 5 juillet 1943 ?


L'ancien couvent des Soeurs du Saint-esprit (rue des Berceaux)

Château de Rongy


 

L'allée des platanes menant au Château...devenue rue de la ferme









Inauguration de la Place du Quesnoy

Clic pour agrandir
------>Vers le lien de la bande à Prosper




L'ancienne pannerie de Rongy sur le site actuel de la Brasserie de Brunehaut


                  (Photo d'internaute - RAVIART A. de Rongy)

 
La boulangerie "Pennequin" dans les années 20


(Photo d'internaute - RAVIART A. de Rongy)
 
 


















 
 
brunehautnet.fr.gd
Publicité
 
METEO
 

Météo gratuite, séjours et forum Belgique - Meteosun.com
 
 
 
L'annuaire fr.gd
L'annuaire fr.gd...
Recherche personnalisée
 
Aujourd'hui sont déjà 3 visiteurs (31 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=