Wez-velvain
WEZ-VELVAIN
 
Le village est formé de deux hameaux, Wez et Velvain.
Le nom de Wez signifie un gué, une vallée et vient du latin "vallis". Velvain, lui, trouverait sa source dans FEL VAIN voulant dire plaine fertile. A la vue du relief et de la situation d'une grande partie du village, cela semble possible.
 
Au moyen-âge, le terroir faisait partie de la seigneurie de Tournai.
 
En 1320, Philippe le Long donna Wez et Velvain à l’évêque.
A l’époque il y avait un château-fort sans qu’on sache exactement sa date d’élévation. Il comportait, paraît-il, des remparts et six tours. Bien que petit, il fut apparemment convoité par les seigneurs des environs.
En 1303, Gossuin d’Antoing vint y mettre le feu. Il appartenait alors au comte d’Aigremont. Par la suite il eut à subir les pillages des troupes bourguignonnes comme à Lesdain et Rongy.
Vilain de Gand, au 17 éme siècle, fit réparer le château qui servit un moment de refuge à Monseigneur de Choiseul pour y loger ses étudiants en attendant l’achévement du séminaire.
Actuellement le château de Wez, propriété de la famille DUCHASTEL, est implanté sur les bases de ce château-fort. Il ne reste cependant plus de traces de ce dernier.
 
Ce village qui appartient au diocése de Tournai a cette particularité d’avoir trois églises sur son territoire : celle de Wez (Eglise Sain-Brice), celle de Velvain (église Saint-Piat) qui sert aussi de paroisse aux habitants de Guignies et celle, privée, du couvent des Sœurs de Saint-Charles. Le clocher de cette dernière, très fin, a aussi la particularité de posséder une horloge sur ses quatre faces.
 
L’église du couvent qui est très riche en sculptures de marbre, posséde de trés beaux vitraux.
De nos jours, une partie des lieux est utilisée comme hôpital psychiatrique (Saint-Charles), une école primaire libre (Saint-Charles) et un couvent accueillant des religieuses. Celui-ci fêtera en 2010 son 175 éme anniversaire.
Petite anecdote, durant le dernier conflit mondial, un belge tristement célèbre, Léon DEGRELLE, y trouva refuge.

L'école Saint-Charles vers 1930


 
L’église de Wez qui comporte un mobilier venant de l’Abbaye Saint-Martin de Tournai, devint trop petite par l’accroissement de la population. Au début du siécle, elle fut agrandie.
 
Début 1900, des industries donnaient du travail aux habitants : une tannerie et une sucrerie. A l'apogée de son essor, le village comptait 1300 âmes. De nos jours, sa population est de 966 habitants (26/03/2009)
Modernisation oblige, la tannerie ferma ses portes dans les années 50, tandis que la réforme européenne au niveau du sucre poussa la sucrerie Couplet a fusionner avec celle de Warcoing, délaissant ainsi le village dans les années 90 pour établir son siége principal à Fontenoy. On y fabriquait la fameuse cassonnade couplet.
 



Un petit tram reliait Wez à Tournai. Le dernier arrêt se trouvait face au café « le terminus » à la rue du Vicinal. Il fut supprimé en 1954.

Le tram démarrait de la Place Crombez de Tournai, face à la gare.



Pour les amoureux de ce petit village bien paisible, nous vous conseillons de surfer sur le site de monsieur Heintje.
Cliquez ici : 
SITE DE WEZ-VELVAIN 
 

 
brunehautnet.fr.gd
Publicité
 
METEO
 

Météo gratuite, séjours et forum Belgique - Meteosun.com
 
 
 
L'annuaire fr.gd
L'annuaire fr.gd...
Recherche personnalisée
 
Aujourd'hui sont déjà 2 visiteurs (33 hits) Ici!
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=